Le Livre des humbles: Le Retable Majeur

(Nota: Foto superior, Retablo de las Lamentaciones, Sala Capitular del Claustro)

Le retable majeur de la Cathédrale d’Oviedo est une de ses plus belles œuvres. C’est Giralte de Bruxelles qui l’initie en 1512, sous demande de l’évêque Valeriano Ordoñez de Villaquirán. Collaborent aussi au travail de ce dernier, Juan de Balmaseda, Guillaume de Hollande et Esteban d’Anvers. L’œuvre fut terminée en 1517.

Polychrome de Leon Picardo, dans le temps de l’évêque Diego de Acuña, son style correspond au gothique tardif et à ce qui a été appelé style hispano-flamand.

En contemplant cette partie de la vie du Christ, il vient facilement à l’esprit, pour qui est familiarisé avec la Bible, la prière reconnaissante que venait de l’intérieur de Jésus, en rendant grâce à Dieu le Père, parce que les secrets du Royaume sont révélés au des personnes simples.

Pour les personnes humbles, qui ne savaient pas lire, fut construite cette magnifique œuvre d’art qui a pour but d’initier ceux qui le regardent avec foi dans les secrets du royaume de Dieu.

Jésus-Christ consacra toute sa vie à la proclamation du royaume de Dieu; une vie qui commence avec l’Annonciation – première scène à gauche du premier étage – et se termine avec la venue de l’Esprit Saint – dernière scène de la droite au cinquième étage-. Il l’annonça avec sa parole et le fit présent avec ses gestes sauveurs. Le retable en contient certains.

Dans la partie centrale vous pouvez remarquer trois scènes qui se démarquent du reste: la Crucifixion, l’Assomption de la Vierge Marie et le Christ en majesté. Ils viennent comme pour ramasser tout son message. La vie de Jésus se dirige vers la croix et c’est sur elle qu’il offrira le sacrifice de sa vie; il ne s’agit pas d’un sacrifice rituel, mais existentiel, c’est-à-dire : une vie qui est obéissance à la volonté de Dieu le Père, qui désire établir dans le créé, transformé par l’amour révélé sur la croix, une nouvelle humanité où la première est la Vierge Marie dans le mystère de son Assomption au ciel.

Sur cette nouvelle humanité va régner Jésus-Sauveur qui est représenté dans le Pantocrator de la dernière scène de la rue centrale.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR